BMW 320 GR5 1:24 ESCI

Déverminage, il n’y a pas encore de numéro de course attribué à cette voiture : les emplacements capot et portière sont vierges, les stickers des équipementiers réduits à leur plus simple expression et relégués sur les bas de caisse. Priorité est donnée à l’unique sponsor, un pure player visionnaire et inspiré par l’Europe filmée en autant de vidéos montrant ses moindres quartiers, Cityzer ! Noter l’équipementier désigné pour le recueil et l’analyse des temps chronométrés, l’italien Olivetti (inventeur du premier Ordinateur de bureau, le «Programma 101», paru en 1965 et utilisée par la NASA à l’occasion de la mission Apollo 11) qui fleure bon les années 70.

BMW 320 GR5 ESCI 1/24

« On pense que seulement 28 exemplaires de la BMW 320 Groupe 5, toutes versions confondues, ont été produits par BMW Motorsport. Certains de ces modèles ont été fournis à des clients sous forme de kits. Engagés dans de nombreuses courses, relativement peu ont survécu et ceux-ci sont très demandés aujourd’hui. » (Source : www.montesquieuvolvestre.com)

L’art est à l’honneur chez Cityzer (Cf. les posters affichés sur le mur), raison pour laquelle leur BMW – à la décoration d’une sobriété presque excessive – se range sous la bannière des BMW Art cars initiée par le pilote et commissaire-priseur Hervé Poulain et BMW Motosport en 1975. Alexander Calder fut le premier artiste à décorer une BMW 3.0 CSL (dite « Batmobile ») ; celle-ci serait la 20è de la série à ce jour : 20, un numéro composé de deux chiffres qui évoquent, coïncidence amusante, le web 2.0 des débuts de Cityzer.

Avec du son, c’est encore plus « bath » :
https://www.youtube.com/watch?time_continue=3&v=ppxdpzrH088

J’ai créé ce Kit B.M.W. 320 de marque ESCI – Nr. 3005 – ech 1:24 en 1986. Retrouvé dans un carton, il a nécessité un petit peu de nettoyage (les vitres en plastique commençaient à s’opacifier) et un changement de châssis (les suspensions avaient souffert) en 2019.
J’en ai profité pour lui donner une livrée totalement imaginaire aux formes de Cityzer et y adjoindre des personnages qui ont nécessité une peinture appliquée. Notez la cigarette brandie par la jeune femme ; autres temps, autres mœurs…
J’en profite pour souligner l’excellent et irréprochable travail de fabrication des décalcomanies réalisé par le site internet customdecal.fr  sur la base d’une planche réalisée par mes soins sur le logiciel Illustrator ; qu’ils en soient remerciés, il est très rassurant de réaliser un diorama en sachant que cette partie ne sera pas négligée mais bel et bien soignée par customdecal.fr .

Photographie de Pierre le Chatelier (https://www.lecourrierdelarchitecte.com/_auteur_1313)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *